Recherch'action > Démarche de recherche

 

Démarche de recherche

Mieux comprendre, c’est aussi accroître les capacités d’action et donc la force d’impact pour promouvoir le changement. L’objectif poursuivi par nos activités de recherche est de soutenir l’effort de réflexivité des travailleurs sociaux et des acteurs politiques afin, dans l’action, d’améliorer les services aux personnes qui nécessitent aide et accompagnement ainsi que de lutter plus efficacement contre les causes de la pauvreté.

 

Par recherch’action, nous entendons avant tout une disposition, à savoir une attitude particulière dans la démarche de recherche qui ne s’envisage plus comme le rapport d’un sujet à un objet de savoir, mais comme une relation entre sujets, entre acteurs associés dans une démarche commune de connaissance. Il ne s’agit plus tant de produire un savoir « sur » une réalité sociale en « (sou)mettant les personnes à la question », ni même de produire un savoir « pour » des agents sociaux, que de produire un savoir « avec » les personnes concernées à propos de leur réalité ; autrement dit, de les considérer comme des acteurs, acteurs de la démarche de recherche et acteurs de changement social. C’est dans cette perspective de nouvelle alliance (Prigogine et Stengers, 1979) et dans l’optique d’une sociologie d’intervention (Herreros, 2009), que nous développons nos activités de recherche.

 

Ces dernières se déploient sur trois axes :

  • Les personnes fragilisées : leurs conditions de vie, les problématiques vécues, leur accès aux droits fondamentaux, les processus de paupérisation, de précarisation, de désaffiliation, d’exclusion, de discrimination, de stigmatisation, etc.
  • Le travail social : conditions de travail, méthodes et pratiques du travail social individuel et collectif, déontologie, etc.
  • Les politiques sociales : leurs transformations (individualisation, contractualisation, activation,…) dans leurs déclinaisons régionales et fédérales, les limites de l’effectivité des droits sociaux fondamentaux, les inégalités sociales, les articulations et complémentarité entre services sociaux publics et associatifs, etc.

 

Nous sommes par ailleurs soucieux d’articuler les trois dimensions :

  • Microsociale qui concerne le niveau individuel, la trajectoire de vie.
  • Mésosociale qui recouvre la dimension collective, celle des relations sociales et de l’appartenance à des solidarités informelles ou plus structurées.
  • Macrosociale qui concerne le niveau « surplombant » des structures et de l’ordre social et recouvre des marchés (emploi, logement, etc.), un ordre normatif, la culture (idéologies, valeurs, représentations, etc.) ainsi que des politiques publiques.

 

Outre les recherches qualitatives que nous menons, nous interprétons annuellement les données quantitatives recueillies par les centres membres de la FdSS-FdSSB.




Pas d'évènement à l'agenda pour le moment

La FdSS engage un.e conseiller.ère communication pour le Centre d'Appui SocialEnergie 

CDI 4/5e temps
Clôture des candidature le 14 décembre.

 

>>L'annonce 


Contrats associatifs, une dérégulation de plus du marché du travail

De nombreuses fédérations d'employeurs et des syndicats se mobilisent pour dire Non à la déprofessionnalisation des secteurs du non-marchand.

 

En savoir plus

 

Fonds ASSS et MAE

Octroi d'un mi-temps aux institutions qui engagent un jeune en formation en alternance.

En savoir plus