Réseau LOCO

Chaque année à Bruxelles, alors que plus de 55.000 de personnes recourent à l’aide alimentaire, plusieurs tonnes d’aliments sont gaspillées. Pourtant, de nombreuses associations peinent parfois à s’approvisionner et à redistribuer ces invendus faute de moyens. L’objectif du Réseau LOCO est de proposer un service d’approvisionnement et de logistique aux organisations d’aide alimentaire sur l’ensemble de la région Bruxelles-Capitale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2019, le réseau a récolté et redistribué 780 tonnes d’invendus alimentaires.

En 2020, le réseau a récolté et redistribué 1200 tonnes d’invendus alimentaires.

En 2021, le réseau a récolté et redistribué 1400 tonnes d’invendus alimentaires.

Finaliste

Le Réseau LOCO a été sélectionné parmi les finalistes des Food Waste Awards 2022 dans la catégorie « Changemakers » : un prix qui récompense les initiatives qui réduisent le gaspillage alimentaire de manière créative, inventive et efficace. Une belle reconnaissance du travail accompli par les organisations d’aide alimentaire tous les jours.

 

Qui sommes-nous?

Un réseau d’antennes logistiques locales réparties sur le territoire bruxellois qui :

  • identifie les besoins d’aide alimentaire sur leur zone,
  • mutualise leurs expertises, contacts et moyens logistiques, et
  • met en œuvre des activités logistiques et d’approvisionnement en termes de collecte, stockage, transport et distribution des invendus.

Actuellement, le réseau se compose des antennes logistiques suivantes. Il est appelé à se développer avec l’adhésion d’acteurs venant des autres communes de Bruxelles-Capitale :

Projet DREAM du CPAS de Bruxelles-ville

Le projet DREAM du CPAS de Bruxelles organise la récolte et la distribution d’environ 2 tonnes d’invendus par jour entre ses donateurs et pas moins de 70 associations sur la région de Bruxelles-Capitale.

>> Vidéo de présentation
>> Plus d’infos

 

Projet Bru-Cap de la Croix-Rouge de Belgique à Molenbeek et Koekelberg

En 2020, La Croix-Rouge a distribué 10 500 colis sur la région de Bruxelles-Capitale, entre autres composés de dons de produits frais. Elle a aussi approvisionné d’autres associations du réseau LOCO, avec 83 tonnes d’invendus récoltées.

>> Vidéo de présentation
>> Plus d’infos

 

Projet logistique de l’Ilot à Saint-Gilles

En 2020, l’Ilôt a récolté plus de 150 tonnes d’invendus alimentaires. C’est plus de 100 000 repas offerts et une dizaine d’autres associations approvisionnées par ses services.

>> Vidéo de présentation
>> Plus d’infos

 

Projet de centre de distribution alimentaire gratuite (CDAG) du CPAS d’Uccle

LE CDAG d’Uccle met son entrepôt à disposition d’autres associations et gère environ 300 tonnes de produits par an.

>> Vidéo de présentation
>> Plus d’infos

 

Projet de Concertation Aide Alimentaire Jettoise porté par CabaJette

L’épicerie CABA Jette partage une camionnette avec d’autres associations de sa commune ce qui a permis d’organiser plus de 800 récoltes en magasins  sur l’année.

>> Vidéo de présentation
>> Plus d’infos

 

Projet logistique du CPAS d’Ixelles

La coordination sociale du CPAS d’Ixelles anime et coordonne un pôle logistique pour ses services d’aide alimentaire.

 

 

Projet Invendus pas perdus de la Commune de Schaerbeek

Depuis décembre 2017, un employé communal récupère les produits invendus dans plusieurs supermarchés partenaires. Il les apporte ensuite à des associations. La commune de Schaerbeek vient de dépasser le cap des 100 tonnes d’invendus alimentaires redistribués !

>> Plus d’infos

 

Les plus-values du réseau LOCO

  • Pour le secteur de l’aide alimentaire : Améliorer en quantité, qualité et diversité l’aide alimentaire fournie à Bruxelles.
    • Soutenir les services de 1re ligne pour que celles-ci puissent concentrer leurs ressources sur l’accueil et l’accompagnement des bénéficiaires.
    • Faciliter l’approvisionnement et la logistique des organisations d’aide alimentaire.
  • Pour la santé: Distribuer des produits frais et sains vers un plus grand nombre de personnes.
  • Pour l’emploi : Former des Bruxelloises, à travers des contrats d’insertion, des Bruxelloises et Bruxellois éloigné·e·s) du marché de l’emploi à un métier de la logistique.
  • Pour l’environnement : Réduire l’empreinte carbone en récoltant les invendus alimentaires de manière professionnelle et en mobilisant les ressources logistiques des organisations locales efficacement. Par exemple, des tournées de distribution rationnalisées (espace de stockage, véhicules, etc.).

LOCO met en œuvre son activité pour répondre à au moins 10 des 17 objectifs du développement durable.

Pour en savoir plus

Qu'est-ce qu'une antenne logistique locale?

Une antenne logistique locale regroupe les acteurs concernés par l’aide alimentaire sur un même territoire, le plus souvent celui d’une commune ou celui de communes voisines. Elle identifie les besoins ainsi que les moyens logistiques qui peuvent être mutualisés. Elle soutient la mise en œuvre des activités logistiques et d’approvisionnement en termes de collecte, stockage, transport et distribution des invendus.

Les sept antennes logistiques locales existantes du réseau LOCO travaillent sur les territoires suivants:

Exemples de mutualisations des ressources

Les activités logistiques et d’approvisionnement mis en œuvre peuvent varier d’une antenne locale à l’autre, en fonction des moyens et des financements. Elles visent à répondre concrètement aux besoins du terrain en matière de collecte, stockage, transport et distribution. En voici quelques exemples :

  • Une antenne ou une organisation locale ouvre une partie de son espace de stockage à d’autres structures ayant un espace limité.
  • Des articles 60 d’une organisation locale réalisent des activités de logistique (collecte, tri, redistribution) dans une autre structure manquant de ressource humaine.
  • Une organisation locale transporte des invendus alimentaires pour le compte d’autres structures.
  • Des organisations locales s’organisent pour garantir la collecte d’invendus alimentaires auprès d’un donateur.
  • Etc.
Comment rejoindre le réseau?

Communes, CPAS, organisations locales, ASBL, entreprises, fondations, donateurs alimentaires…

Selon vos moyens et vos besoins, vous pouvez :

  • Contribuer au développement d’une antenne logistique et mettre à disposition des locaux, des véhicules ou d’autres matériels nécessaires au stockage et à la gestion des produits
  • Rejoindre l’antenne logistique de votre territoire pour bénéficier de ses
  • Lancer une nouvelle antenne logistique. Notre équipe vous propose un accompagnement.
Comment est né ce réseau ?

En 2016, le groupe de travail « logistique » de la Concertation Aide alimentaire, animée par la Fédération des Services Sociaux, a élaboré un diagnostic des contraintes logistiques qui pèsent sur l’approvisionnement des organisations d’aide alimentaire. Ce diagnostic a mis en évidence que le don d’invendus alimentaires représentait une réelle opportunité d’amélioration en quantité, qualité et diversité des approvisionnements, mais engendrait de nouvelles contraintes logistiques pour les organisations, en particulier pour les plus petites d’entre elles. La collecte et la gestion d’invendus mobilisent des moyens humains et matériels importants, éventuellement au détriment de l’accueil et de l’accompagnement.

C’est dans ce contexte que s’est développé le Réseau LOCO – pour Logistique Collaborative, un réseau qui se base sur le partage, la mise en commun, la mutualisation des expertises, contacts et moyens des organisations d’aide alimentaire.

 

Vous êtes un acteur de l’aide alimentaire, une commune ou un CPAS et vous souhaitez en savoir plus sur le réseau LOCO?
Prenez contact avec Adrien Arial 02 526 03 08 | 0489 03 27 75 |  arial.adrien@fdss.be 

 

Partenaires

Avec le soutien de

FdSS – COCOM – Bruxelles Environnement – Fondation 4Wings