Accueil > Boycott du service communautaire

Appel au boycott du "service communautaire"

Non au travail gratuit comme condition du Revenu d'Intégration Sociale!

 

La FdSS, ainsi que de nombreuses autres structures, associations et organes politiques, rejoint l'appel au Boycott du "service communautaire" porté par l'ADAS et le RWLP.

 

Cet appel a été lancé ce jeudi 15 décembre dans le cadre de l’opération « sac de couchage » qui a lieu demain en marge du colloque pour le 40ème anniversaire des CPAS à Bruxelles.

 

Opération sac de couchage 15 décembre

Opération "sac de couchage" - 15 décembre 2016

 

Pour en savoir plus sur l'opération "sac de couchage" , voir le site du RWLP.

 

Pourquoi un appel au boycott?

La loi du 21 juillet 2016, votée à l'initiative du Ministre BORSUS, a instauré un Service communautaire prétendument volontaire, auquel seront assignés les usagers des CPAS. La définition en est très vague : "Le Service communautaire consiste à exercer des activités, sur base volontaire, qui constituent une contribution positive tant pour le parcours personnel de l'intéressé que pour la société".

 

Mais, les intentions réelles sont nettement plus claires : il s'agit d'un travail gratuit en échange, voire commme condition d'octroi, du RIS (Revenu d'Intégration Sociale). Ce travail pourra être presté dans un nombre important de secteurs : administrations publiques, CPAS, communes, ASBL, associations. A peu près partout, sauf dans le privé purement marchand.

 

Deux éléments de ce projet nous semblent particulièrement inadmissibles :

  • prétendre que le Service communautaire se fera sur base volontaire est clairement un leurre;
  • ce service communautaire constituera, de toute évidence, une concurrence déloyale avec le travail salarié.

» lire ici l'appel au complet et les arguments

 

En conséquence, nous refusons l'imposition de ce qui n'est rien d'autre qu'un travail forcé, à peine déguisé. Nous nous joignons à cet appel et invitons les syndicats, le secteur social, le monde associatif, les responsables et travailleurs de CPAS, les travailleurs, usagers et défenseurs des services publics, à la résistance contre ce projet intolérable.

 

Plus particulièrement, puisque la loi consacre explicitement le caractère facultatif de celui-ci pour les CPAS, nous les invitons solennellement à se déclarer "Hors Service communautaire". Et nous lançons un appel aux ASBL et associations de fait, aux communes et à tous les "utilisateurs" potentiels d'une telle main d'oeuvre, sans doute bénévole mais tout sauf volontaire, à prendre l'engagement public de refuser toute collaboration à ce dispositif qui organise l'exploitation 'une main d'oeuvre gratuite.

 

 

 

 





Exposition "Les métiers du social, 100 ans d'histoire et de formation"

à La Fonderie (Bruxelles)

>> Plus d'infos 

 

Micro-Festival : "Une brique dans la gueule"

22 mars à la Tour à Plomb (Bruxelles)

>> Plus d'infos

 


 Espace Social Télé-Service engage un.e chargé.e de communication 

CDI - 1/2 ETP 

Clôture des candidatures le 18 mars 2019

>>L'annonce 

Espace Social Télé-Service engage un.e assistant.e social.e

Contrat de remplacement - 4/5 ETP 

Clôture des candidatures le 22 mars 2019

>>L'annonce 

 

Le Centre des Immigrés Namur-Luxembourg (CINL ASBL) :

- Un.e assistant.e social.e (CDD de remplacement-temps plein)

>>L'annonce 

 

- Un.e juriste (CDI – temps plein)

>>L'annonce

 

Clôture des candidatures : 30 mars 2019


Contrats associatifs, une dérégulation de plus du marché du travail

De nombreuses fédérations d'employeurs et des syndicats se mobilisent pour dire Non à la déprofessionnalisation des secteurs du non-marchand.

 

En savoir plus

 

Fonds ASSS et MAE

Octroi d'un mi-temps aux institutions qui engagent un jeune en formation en alternance.

En savoir plus